Résine thermodurcissable

Une résine ou un matériau thermodurcissable fait intervenir une polymérisation irréversible qui donne un produit solide, rigide et insoluble.

« Retour à l'index du glossaire

SYLVAIN LUC L.  
j’aimerais avoir d’une part, des graines et de la documentation et échantillons sur les textiles végétaux (lin, coton, jute,ramie, Kapock) d’autre part, savoir s’il est possible de cultiver du lin aux Antilles 

Pour obtenir un sachet de graines de lin, tu peux maintenant le faire directement sur le site à partir de la page d’accueil.

Pour tout connaître sur les autres fibres naturelles, je t’invite à aller sur Wikipédia ou de faire des recherches sur les moteurs de recherche classiques.

Pour le lin, il te suffit de surfer sur les différentes pages du site “le lin côté nature”.

Concernant la culture du lin aux Antilles, il faut savoir que le lin est plus une culture pour les zones tempérées et que cette plante tolère très mal les stress (températures et manques d’eau).

« Retour à l'index du glossaire
JEFFENY W.  
Quelle est l’origine du lin ? 

A l’origine au cours de ses cueillettes, l’homme constata que diverses plantes donnaient des fibres solides et qu’il pouvait les utiliser en fil grossier pour assembler les peaux de bêtes par exemple à la place de lanières de peau ou de tendons. On retrouve à l’origine le lin en Asie Centrale puis dans le Caucase, en Mésopotamie, entre le Golfe Persique, la Mer Caspienne et la Mer Noire. C’était des lins vivaces, courts et branchus. Plus tard les Egyptiens ont cultivé le lin actuel, annuel et plus long. La mutation du lin vivace en lin annuel aurait pu être provoquée par le climat plus chaud et plus sec et par une culture plus intensive pratiquée par les Egyptiens. On est passé de la cueillette à la cultre. En France il existe une dizaine d’écotypes de lin sauvage qui ne peuvent plus se croiser avec le lin cultivé, le nombre de chromosomes étant différent.

« Retour à l'index du glossaire
Thierry P.  
Bonjour. J’ai du lin dans mon jardin. La floraison esr terminée. Dois je l’arracher ou re- fleurira -t-il l’année prochaine ? Merci. 

Comme beaucoup d’espèces cultivées il y a une grande diversité des variétés. Pour le lin généralement c’est une plante annuelle, la tige va sécher, les capsules vont mûrir et les graines vont tomber au sol, elles vont germer mais la plante est gélive et va donc disparaître pendant l’hiver. Par contre si vous avez semé du lin vivace que vous avez pu acheter en graineterie ou en jardinerie, la plante va passer l’hiver s’il ne fait pas trop froid et elle repoussera l’année prochaine. C’est du lin horticole alors que dans le premier cas c’est du lin à fibre.

« Retour à l'index du glossaire
Suivant

Le lin de A à Zle glossaire du vocabulaire du lin.

Questions – RéponsesLes usages, la culture, les fleurs… toutes vos questions sur le lin.

Suivez-nous

    Welcome Back!

    Login to your account below

    Retrieve your password

    Please enter your username or email address to reset your password.