Récolter les graines de lin

Quand le lin a cessé de grandir, puis de fleurir, les tiges vont prendre peu à peu une couleur dorée. Les tiges vont sécher sur pied. En secouant doucement les capsules de lin, les graines « tintent ».

C’est le moment de récolter !

Le lin est arraché

Contrairement aux céréales, le lin n’est pas fauché. En effet, il est préférable de l’arracher pour garder toute la longueur des tiges, et donc des fibres.

Pour cette opération, les agriculteurs disposent d’arracheuses. Au jardin, en bac ou en jardinière, le lin s’arrache par temps sec, et par petites poignées. Pour faciliter l’arrachage, il est préférable de mouiller le sol un peu avant.

Récolter les graines

Si vous voulez récolter les graines, détachez d’abord les capsules des tiges. Si elles sont mûres, elles vont se détacher facilement. Sinon les capsules et les graines qu’elles contiennent ne sont pas encore à maturité. Vous pouvez récolter ces capsules après avoir laissé sécher davantage les tiges.  

Comment séparer les graines

Pour récolter les graines de lin, il suffit d’écraser doucement les capsules entre les doigts, puis recueillir les petites graines de lin, brunes et luisantes. Il est possible de récupérer 10 graines de lin par capsule. Mais il faut ensuite se débarrasser des impuretés issues des capsules. Ces impuretés sont plus légères que les graines. Vous pouvez donc utiliser une méthode traditionnelle encore employée dans de nombreux pays pour récupérer des grains propres (blé, riz…).

A l’extérieur, lorsqu’il y a du vent, laissez couler doucement les graines et les débris au-dessus d’un récipient. Les graines plus lourdes vont tomber dans le récipient alors que les impuretés vont être emportées plus loin. C’est une question de doigté !

Sinon, par manque de vent, utilisez un ventilateur, c’est moins écologique mais efficace.

Que faire des graines ?

Le lin est une plante autogame, c’est-à-dire qu’elle se féconde elle-même, à l’intérieur de la fleur. Il n’y a donc pas de croisements avec d’autres plantes et variétés de lin. Il est possible de semer les graines récoltées, la variété sera la même, mais les graines seront peut-être moins résistantes que celles contenues au départ dans le sachet et qui sont contrôlées officiellement et certifiées pour leurs qualités : pureté, état sanitaire, germination...

En agriculture, les semences sont multipliées par des agriculteurs spécialisés : les agriculteurs-multiplicateurs.

Le conseil de Linette :

Dans son jardin, pour un rouissage réussi, il faut que les tiges soient en contact avec la terre dessus-dessous. C'est pareil pour la lumière. Donc, comme tout liniculteur, retournez votre lin par terre, 1 fois par semaine !

CultiverExtraire la fibre du lin