Portes ouvertes aux anas de lin

Comment valoriser tous les produits issus de l’agriculture ?

Avec le lin, c’est maintenant facile. Le lin est connu pour ses graines, qui donnent de l’huile, et ses fibres textiles. Mais on sait à présent comment bien valoriser une partie importante de la plante : les anas !

Les anas, c’est quoi ?

Les fibres de lin sont réparties sur la périphérie de la tige. Après le rouissage qui favorise la séparation de l’écorce et des fibres, le teillage est une opération mécanique pour l’extraction des fibres.
Au cours du teillage, la partie centrale ligneuse de la tige est alors broyée en petits fragments : ce sont les anas !

Les anas ne sont plus un sous-produit

En France, premier pays producteur mondial de lin, les surfaces cultivées en lin sont de l’ordre de 60 000 à 70 000 hectares. En moyenne, un hectare de lin produit 7 tonnes de paille, qui donneront 3 tonnes d’anas. Ainsi, la production d’anas « pèse » environ 200 000 tonnes.

Aujourd’hui, les anas sont donc considérés comme une ressource importante pour de nombreuses utilisations : litières, paillis horticoles, combustibles, panneaux agglomérés…

Les portes, un marché porteur

Les panneaux de particules de lin présentent de nombreux avantages, ce qui leur ouvre bien des portes.

En effet, les panneaux de lin sont légers. Avec l’utilisation de ces panneaux dans les portes, les charnières et les vis souffrent moins.
Par ailleurs, le lin étant un isolant acoustique, les panneaux d’anas de lin sont particulièrement adaptés pour les portes et les cloisons.
Enfin, le lin possède des propriétés ignifuges. Les panneaux agglomérés de particules de lin résisteront au feu plus longtemps. Ils sont donc utilisés pour le remplissage des portes coupe-feu.

C’est ainsi que les anas de lin nous rendent la vie plus légère et plus sûre !

Sources :

www.unilinpanels.com
linomateriaux-com.forums-actifs.com
www.sanopan.com

Anas de lin
Anas de linwww.perledelin.com