Le teillage, c’est le raffinage du lin

Le raffinage du pétrole est une opération essentielle permettant d’extraire un ensemble de produits finis. Comme pour le pétrole, le teillage du lin sépare différents produits ayant de multiples utilisations.

Les fibres longues du lin font preuve de solidité

Les fibres longues représentent 15% à 25% de la plante. Elles sont les plus recherchées pour leur qualité de résistance. Elles ont des usages classiques : fils à coudre, cordages, ficelles, sacs postaux…
Après le teillage, pour la production de textiles, les fibres longues subissent des opérations de peignage, de filature et de tissage. Les textiles qui représentent les principaux débouchés du lin ont des usages multiples : habits, linges de maison (draps, nappes, torchons, serviettes de toilette…), rideaux, voilages, revêtements muraux…

Les étoupes de lin sont bien valorisées

Les fibres courtes ou étoupes (8% à 15% de la plante) ont avec les fibres longues des usages techniques sous forme de tissus et de matériaux composites pour les sports, les transports ou des équipements industriels (éoliennes…).
Les étoupes et les produits qui en sont issus sont également utilisés en matelasserie et en papeterie pour des usages très spécifiques : papier à cigarettes, billets de banque, papiers de luxe …

Les anas de lin, une matière première importante

Les anas sont des particules ligneuses qui représentent 45% à 52% de la paille de lin. Le volume d’anas issus du teillage est donc très important. Ils offrent différents débouchés : des panneaux agglomérés et des isolants pour les habitations, des litières pour animaux (chevaux, poules, animaux de compagnie), du paillis pour protéger les cultures au jardin… Ils peuvent également servir de combustibles dans des chaudières et ainsi alimenter de grands réseaux de chaleur.

Zéro déchet avec le lin

Les tiges de lin et leurs épidermes produisent des poussières qui seront transformées en compost pour apporter de la matière organique aux sols et les alléger.
Enfin, le lin est égrené avant le teillage. Toutefois, il reste encore des graines sur des tiges. Elles seront séparées et ces graines oléagineuses participeront à la fabrication d’huile de lin, de solvants, de peintures et leur trituration fournira des tourteaux pour l’alimentation animale.

Ainsi, le teillage est la première grande étape de la transformation du lin, étape qui permet à l’homme d’exploiter toutes les ressources toujours renouvelables de cette plante.

 

Festal
FestalPour agrandir, cliquez ici