Le papier à cigarettes en lin : une affaire de goût

Rouler une cigarette en lin !

« Une Gitane ? Non, plutôt une cigarette en lin ! » Un dialogue irréel, mais qui pourrait avoir lieu… car du lin se cache dans de nombreuses cigarettes ! Il représente un des constituants majeurs du papier qui entoure le boudin de tabac.

 

A chaque recette de papier, un goût particulier

Le papier à cigarette est un papier dit mince, c’est-à-dire de faible grammage (moins de 30g/m²). Il est obtenu à partir de fibres de cellulose, de lin et de bois. Ce sont ses caractéristiques qui déterminent le goût final de la cigarette.

Un papier uniquement à base de fibres de lin n’aura pas le même goût qu’un papier constitué de chanvre. C’est pourquoi, les fabricants de cigarettes travaillent à rechercher des papiers spécifiques.

 

Le lin, uniquement dans le papier à cigarette

Pour fabriquer une cigarette, ils utilisent trois types de papiers différents :

  • - le papier à cigarette, qui entoure le boudin de tabac,
  • - le papier de gainage, qui constitue l’enveloppe de la matière filtrante
  • - et, enfin le papier manchette qui permet l’assemblage final de la cigarette en recouvrant à la fois le filtre et une partie du boudin de tabac.
 

Ces deux derniers sont toujours fabriqués à partir de pâte de bois. En revanche, le papier de cigarette est issu d’une pâte textile fabriquée à partir de lin et de chanvre. En effet, ces deux plantes possèdent des fibres aux caractéristiques mécaniques essentielles pour cette production particulière, à savoir solidité et finesse.


Une espèce en voie de disparition

Il existe plusieurs types de papier à cigarettes à rouler. Parmi eux, le flax papers. Fabriqué à partir de fibres de lin ou d'un mélange lin et bois, ce papier à cigarette est très communément utilisé. Mais, de plus en plus souvent, la pâte de bois remplace le lin et le chanvre.

En cause : un prix moindre. En France, en 1982, les papeteries Schweitzer-Mauduit, premier producteur mondial de papier à cigarettes situé dans le Finistère, fabriquaient 30 % de leur papier à partir de pâte de lin. En 1998, elles n’en produisaient plus que 12 % (contre 62 % à partir de pâte de

En outre, le nombre de fumeurs diminue progressivement. La production de papier à cigarettes se voit donc appelée à décroître également. Cela pourrait entraîner la fermeture des usines de production et une reconversion de la fibre de lin vers d'autres applications, en papeterie par exemple. Rappelons que le domaine papetier représentait, en 2006, 25 % de la production du lin et du chanvre, avec 18 000 tonnes de pâte à papier destinées au papier à cigarette.


Source :

http://cerig.efpg.inpg.fr/memoire/2006/fibres-renfort-papier.htm
www.autoritedelaconcurrence.fr/pdf/avis/98a01.pdf
www.ademe.fr/Midi-Pyrenees/documents/a_3/saint_girons_industries.pdf
www.saneco.com/rubrique.php3?id_rubrique=5&titre=-Technical-paper-&lang=fr
www.web-ecigarette.com/content/380-les-differents-types-de-papier-a-rouler
www.aimt35.asso.fr/Documents/LECAPSEPTEMBRE2006.pdf
www.robertcmorrow.com/media/pdf/SCHWBrochure.pdf
Fibres de lin
Fibres de lin
Champ de lin
Champ de lin
Récolte de lin
Récolte de lin