Du mobilier en lin composite

Quoi de plus invisibles que les chaises dans une maison ? Mais si, lors d’une visite, votre hôte vous faisait fièrement remarquer que ses chaises contiennent… du lin ?

Le lin, une substitution écologique à la fibre de verre

Les fibres de lin se révèlent très intéressantes pour fabriquer du mobilier : elles résistent à la torsion, sont légères, très souples, agréables au toucher, non abrasives et résistent aux ultra-violets.
Sans oublier un atout majeur, leur biodégradabilité, qui interpelle tant les designers.

Biodégradable, donc, et écologique.
Rappelons que la culture de lin n’épuise pas les sols, qu’elle nécessite très peu d’engrais et aucune irrigation. En outre, la transformation de la plante en fibres respecte l’environnement et ne produit pas de déchets.
« Le lin est la parfaite substitution écologique à la fibre de verre. Avec des caractéristiques mécaniques similaires, le lin est deux fois plus léger et nécessite dix fois moins d’énergie », estime la société Saintluc qui conçoit du mobilier en composite de lin.

Une chaise en lin de 1,8 kg

Les designers utilisent donc de plus en plus les fibres de lin, sous forme de composite, pour fabriquer des pièces structurelles et réaliser des formes complexes.

« En substituant la fibre de lin aux fibres de verre ou de carbone, je compose un nouvel éco-process […]: une précieuse alliance de résistance, de force et d’élégance », explique ainsi Frédéric Morand*, fondateur de la marque Saintluc, qui poursuit : « Après des mois de recherche avec François Azambourg*, nous avons donné naissance à la chaise « Lin 94 », première création appliquée à ma démarche. »

Cette chaise en lin composite, composée de 94 % de lin, fut suivie par une autre, Linex, caractérisée par une matrice en résine et un renfort en fibre de lin, ce qui lui procure un poids plume de 1,8 kg, une grande résistance au poids ainsi qu’aux conditions climatiques.

Autre exemple : le fauteuil Coach a été créé par Jean-Marie Massaud*. Il le définit en ces termes : « Coach est un lounge généreux composé d'une coque en composite de lin et d'une couette en lin/coton. »

Le lin, support de l’éco-conception

Toujours avec Frédéric Morand, Noé Duchauffour-Lawrance* s’est penché quant à lui sur des tables, au plateau constitué de matériaux composites avec des renforts en fibres de lin.

« Nous avons réalisé les tables hautes et basses Dual dans une vision moderne d'éco-conception. L'éco-conception fait, pour moi, appel au bon sens du concepteur et du consommateur, c'est dans cette optique que j'ai dessiné les tables Dual », partage Noé Duchauffour-Lawrance.

Et de préciser : « J'ai voulu mettre en avant la charge émotionnelle de ce matériau : une fibre aux couleurs et aux irrégularités naturelles, chaleureuse, mais qui en même temps réfère par sa mise en forme à d’autres matériaux composites à l’aspect plus technologiques tel que le carbone. »

Une démarche qui se concentre également sur le processus de fabrication, car les fibres de lin sont issues d’un périmètre de 200 km dans l'ouest de la France.

* designers

Table DUAL en matériaux composites - Noé Duchauffour-Lawrance
Table DUAL en matériaux composites - Noé Duchauffour-LawranceCrédit photo : Société Saintluc
Fauteuil Coach - Jean-Marie-Massaud
Fauteuil Coach - Jean-Marie-MassaudCrédit photo : Société Saintluc
Fauteuil Coach Luge - Jean-Marie-Massaud
Fauteuil Coach Luge - Jean-Marie-MassaudCrédit photo : Société Saintluc