Le lin, une culture objet de tous les soins

Le lin cultivé en Europe est le meilleur du monde !

Une multiplication de savoir–faire

Les liniculteurs sont soucieux de la qualité. Ils savent que de leur culture dépendra la qualité du fil de lin. C'est pourquoi, ils ne laissent rien au hasard, que ce soit pour:
> La préparation de leur terre.
> La sélection des variétés.
> Le semis.
> La croissance.
> La récolte par arrachage.
> Le rouissage à terre.
A chaque étape, ils mobilisent leurs compétences, leur patience et leur savoir-faire. Ils apportent les soins appropriés, avec la rigueur qui les caractérise.


Une culture rotative

Pour obtenir de beaux lins, sains et de qualité, les liniculteurs respectent une rotation de 6 à 7 ans entre deux cultures. Cette rotation empêche certains parasites de s'installer et, de plus, permet de ne pas épuiser les sols.


Les terres qu'il lui faut

Le lin est un produit d'excellence en Europe et particulièrement en France, parce que plusieurs conditions sont réunies pour la réussite de sa culture :
> Des sols adaptés : terres limoneuses, profondes, structurées.
> Des conditions climatiques favorables : régions tempérées et humides.
> Le savoir-faire de liniculteurs expérimentés.


Le semis

L'agriculteur utilise des semences qui ont été produites spécialement pour obtenir des beaux lins. Il est assuré d'avoir ainsi des semences sans graines de mauvaises herbes et avec un niveau de germination très élevé. L'objectif est d'obtenir une tige pour chaque graine. Les semences sont contrôlées et certifiées par le Ministère de l'Agriculture. Pour obtenir des fibres fines, les graines de lin sont semées très serrées aux environs de 2 000 graines au m². La terre doit être préparée finement pour que chaque graine lève rapidement et de façon homogène.


La croissance

Le lin pousse très vite. Le cycle de végétation est de 100 jours. Pendant cette période, le liniculteur surveille sa croissance en faisant attention que la plante soit bien nourrie, qu'il n'y ait pas d'attaques d'insectes ou de champignons. Parfois il est amené à traiter pour défendre sa culture.


La floraison

La floraison du lin est très particulière. Sur une tige il y a plusieurs fleurs mais chaque fleur ne fleurira qu'un matin. Dès que le soleil monte à l'horizon, les pétales tombent. La floraison va s'étaler pendant environ 10 jours.


La récolte par arrachage

Cinq semaines après la floraison, les tiges sont arrachées et non fauchées comme le blé. En effet en arrachant le lin, on préserve toute la longueur de la plante et donc toute la longueur de la fibre. Le lin est arraché lorsqu'il a une belle couleur blonde. Les graines sont brunes et se trouvent dans des petites clochettes en haut de chaque tige.


Le rouissage

Les tiges de lin sont étalées sur le terrain par le liniculteur en longues nappes. Au contact du sol et grâce à la rosée du matin ou aux pluies de l'été, des micro organismes (champignons et bactéries) vont s'attaquer à la tige pour séparer les fibres de la paille puis vont s'attaquer aux substances appelées ciment qui relient chaque fibre entre elles. Cette opération naturelle s'appelle le rouissage. Le liniculteur va régulièrement surveiller sa linière pour vérifier que cette opération se passe bien. Il sera éventuellement amené à retourner les nappes de lin avec une machine pour obtenir un rouissage homogène. C'est important pour obtenir des fibres fines et solides pour créer par la suite de beaux vêtements. Une fois cette opération terminée, le liniculteur fait de grosses balles rondes et les livre à l'usine.


De la qualité de la culture dépendra en grande partie la qualité de ta chemise !


Pour en savoir plus, ne pas hésiter à poser des questions à Linette !

Les semis de lin
Les semis de lin
La levée du lin, 2000 plantes au m²
La levée du lin, 2000 plantes au m²
Floraison du lin
Floraison du lin