Le lin sur la piste d’envol

Les biomatériaux à base de lin vont-ils décoller ?

Certainement, car un projet de coque de siège d’avion en composite lin a déjà été présenté au salon JEC Composites à Paris en 2014.

Et les avantages sont nombreux pour l’aéronautique.

Des avions plus légers

En effet, une coque de siège en panneaux de fibre de lin est plus légère que son équivalente en fibre de verre. Le gain de poids est environ de 3 passagers par avion.

Le gain de poids est donc l’objectif des recherches menées en particulier par la société Zodiac Aerospace en lien avec l’association FIMALIN qui rassemble des industriels, des bureaux d’étude, des centres techniques et des établissements d’enseignement supérieur.

Moins de carburant et de CO2

Les gains de poids des appareils aériens permettent de réduire la consommation de carburant et de limiter les rejets de CO2.
Mais les industriels ont des projets qui vont au-delà des sièges des avions. Les matériaux composites lin peuvent également être utilisés dans les panneaux des séparations des cabines.
« En généralisant l’usage de la fibre de lin, on peut espérer un gain de poids de plusieurs centaines de kilos dans un appareil » a déclaré Marc Audenaert, vice-président de FIMALIN.

Une possibilité pour toutes les flottes aériennes

Les matériaux composites à base de lin pourraient équiper les avions neufs, mais également progressivement les avions plus anciens, par exemple par le remplacement des sièges.
C’est donc un débouché qui peut être très important car dans le monde, 80 000 avions volent chaque jour et ce trafic est en augmentation constante.

Par ailleurs, le secteur de l’aéronautique représente déjà 4% du marché des composites.

Dans son rapport annuel 2014, la société Zodiac précise que le lin est « susceptible de devenir la 3ème fibre de renfort des composites aux côtés du carbone et du verre, elle ouvrirait la voie aux éco-composites ».

Ainsi le lin est sur la piste d’envol. La piste est longue car les tests concernant les matériaux et les équipements en aéronautique sont très exigeants et demandent toujours plusieurs années, mais les industriels se montrent confiants dans l’avenir aérien… du lin.

A 380
A 380
Dans l'A 380, les équipements intérieurs en composite lin permettrait de gagner jusqu\\\'à une tonne
Dans l'A 380, les équipements intérieurs en composite lin permettrait de gagner jusqu\\\'à une tonneMathieu Marquer