Le lin devient utilitaire

Dans le Pas-de-Calais, au cœur du Bassin minier, une entreprise a décidé que le lin allait participer à sa stratégie de développement. Il s’agit du carrossier Durisotti, spécialisé dans les véhicules utilitaires.

Voici comment.

Un matériau composite 100% recyclable

 

En novembre 2015, la société Durisotti a reçu le Prix du Développement Durable lors d’un salon professionnel à Lyon.

En effet, elle a mis au point un matériau composite à base de fibres de lin pour remplacer la fibre de verre. La nature de ce matériau et de nouveaux procédés de montage permettent son utilisation pour la fabrication de nouvelles pièces. En fin de vie, ce matériau rentre dans la fabrication de produits de protection : pare-chocs, cornières, emballages… Ainsi, le lin peut être recyclé plusieurs fois.

De même, les déchets de fabrication peuvent être recyclés sur place. Une belle économie.

Le lin prend place à bord des véhicules

En réalité, il y a quelques années, les industriels s’interrogeaient encore sur la possibilité d’utiliser pleinement le lin, en raison du prix et de l’adaptation de cette matière dans les processus industriels.

Un travail collectif avec des transformateurs de lin ont permis de résoudre ces difficultés en fabricant une fibre tissée qui puisse remplacer directement la fibre de verre.

Le composite lin trouve donc place dans les planchers, les coupe-vents, les rehausses et les habillages des véhicules utilitaires pour les propriétaires de parcs de véhicules, les artisans et les entreprises de travaux publics, les commerçants, les secours, les pompiers, la gendarmerie, l’armée, le transport de personnes : minibus, minicars…

De plus, nous indique Jean-Michel Kosowski, directeur du département Composite,  «  les véhicules utilitaires sont plus lourds et plus volumineux que les véhicules classiques et l’avantage du composite lin, c’est de leur donner davantage de capacité de flexion ».

Des véhicules plus économiques et écologiques 

Le gain de poids des nouveaux matériaux pour les véhicules est également source d’économie de carburant et de baisse des émissions de CO2. Cette conception de véhicules plus écologiques est maintenant en plein développement industriel. Steve Boutin, directeur industriel, déclare « On a fait beaucoup de veille technologique. Celle-ci nous confirme dans nos choix, car avec le composite lin, nous tenons quelque chose de concret et de réel. Nous pensons ainsi couvrir l’ensemble de la gamme en 2018 »

Au niveau de cette entreprise, le nombre de véhicules concernés est de l’ordre de 10 000 unités par an. Cette fois, grâce à ces importantes innovations, le lin tient bon la route.

Production de panneaux composites lin pour les véhicules utilitaires
Production de panneaux composites lin pour les véhicules utilitaires compositesworld.com
Durisotti  développe son savoir-faire dans la production de pièces moulées en matériaux composites  source: transportissimo.com
Durisotti développe son savoir-faire dans la production de pièces moulées en matériaux composites source: transportissimo.com compositesworld.com