Le lin a toujours une place au jardin

Si vous avez déjà vu des champs de lin en fleur, vous avez sans doute envie d’en cultiver dans votre jardin. Rien de plus facile !

De nombreuses espèces de lin

Il existe dans le monde environ 200 espèces de lin. La plupart sont sauvages et pérennes. Des lins vivaces sont proposés pour le jardin. C’est le cas du lin jaune (Linum flavum) ou d’un lin vivace à fleurs bleues (Linum perenne). Il existe également un lin annuel à grandes fleurs (Linum grandiflorum), rose vif à rouge.
Mais si vous souhaitez semer le même lin à fleurs bleues que celui vu dans les champs, il vous suffit de commander un sachet de graines proposé sur le site « le lin côté nature ». Vous recevrez un sachet d’une variété de lin fibre (appelé également lin textile). C’est un lin cultivé (Linum usitatissimum). Cette variété de lin sera un lin annuel qui se sème au printemps.

Où cultiver le lin au jardin ?

Le lin peut être cultivé en bordure de massif, dans un terrain bien préparé et travaillé sur une profondeur de 20 cm.  Le lin aime une fumure organique, mais bien décomposée.
Avant le semis, vous pouvez délimiter une surface avec des courbes qui seront agréables à regarder. Il est également possible et intéressant de semer les graines de lin dans les rosiers, au pied des arbustes ou des arbres fruitiers, en ajoutant tout d’abord un peu de terre ou de terreau. Si vous avez un potager, il est conseillé de semer le lin entre les rangées de pommes de terre. Le lin éloigne les doryphores !

Semez, recouvrez, tassez et arrosez

Quel que soit le lieu, semez votre lin fin mars-début avril dans une exposition ensoleillée et à l’abri du vent. Après le semis que l’on peut effectuer à la volée, recouvrez les graines de 1 ou 2 millimètres de terreau, tassez avec le dos du râteau et faites un arrosage très fin pour éviter de disperser les petites graines de lin. Arrosez régulièrement, le sol doit rester frais, mais pas trop humide. Le lin demande peu de soins pendant son développement d’avril à juin.

C’est le bouquet


Au moment de la floraison, regardez bien. Les fleurs s’épanouissent surtout le matin et se renouvellent chaque jour. Elles forment ensuite de petites capsules légères qui contiendront une dizaine de graines. Le lin se prête bien à la confection de bouquets secs. En juillet, les tiges de lin vont sécher sur pied et brunissent. Quand les graines de lin « tintent » en secouant les capsules, il est temps de récolter pour faire des bouquets secs.

En faisant visiter votre jardin à vos parents et amis, faites-leur découvrir votre petite culture de lin et racontez-leur l’histoire du lin textile en France ! Ils vous demanderont certainement l’adresse de ce site pour qu’ils puissent à leur tour cultiver le lin, ce fleuron national.
« le lin séché est toujours très décoratif en bouquet. Il peut aussi décorer une table lors d’une fête »
« le lin séché est toujours très décoratif en bouquet. Il peut aussi décorer une table lors d’une fête » Etsy