Des serviettes en lin pour la détente

Des bouclettes en lin pour se sécher

Rien de tel qu’une serviette en lin pour se sécher efficacement à la sortie de la douche. En effet, le lin absorbe très bien l’humidité.
« Il peut absorber jusqu’à 20 % de son poids en eau, sans sensation d’humidité. Une capacité bien plus élevée que celle du coton », révèle Marie Demaegdt, responsable du pôle Textile innovation textile de la Confédération européenne du lin et du chanvre (CELC). Et ce n’est pas parce que le lin absorbe bien l’eau qu’il sèche difficilement ! 

 

Des serviettes double face…

Les serviettes de bain en lin sont soit en 100 % lin soit constituées d’un mélange de lin et de coton. La nature de ces tissages est très diverse. On peut ainsi tisser des serviettes éponges avec un fil de lin tordu avec un fil de coton, associer un fond du tissu en lin avec des bouclettes de coton ou l’inverse. Sans oublier les serviettes éponges double face, avec une face en lin et une face en coton.
« Cette matière qu’est le lin a fait des bonds de géant, constate Pascaline Wilhelm, directrice de la mode de Première Vision. Ainsi, un tissu avec 50 % de lin peut être vibrant et complètement inédit. Le lin a beaucoup à apporter au cœur même des tissus ». 

A l’heure actuelle, on voit de plus en plus de serviettes en nid d’abeille. Il s’agit d’un tissage classique, à la différence de l’éponge.
« Initialement, le tissu en lin est plat, tissé avec un dessin particulier, explique Marie Demaegdt. Quand on le lave, il prend une forme d’alvéole en trois dimensions. » Il gagne ainsi en surface d’absorption, avec un effet moelleux et gonflant. Autant de propositions qui se déclinent en serviettes, gants et peignoirs.

 

… et qui ne peluchent pas !

Outre ses capacités d’absorption, la fibre de lin est aussi résistante. C’est même la fibre naturelle la plus résistante ! On peut donc laver et relaver les serviettes en lin à haute température. Aucun risque qu’elles perdent leur couleur, se déforment ou peluchent. En effet, les fibres du lin sont très longues (80 cm en moyenne), bien plus que celles du coton par exemple (1 à 4 cm). Elles peuvent donc être frottées sans risque que de petites fibres ne se détachent. 

Les serviettes de bain gagnent même en douceur au fur et à mesure des lavages, car les fibres s’assouplissent. Un effet que l’on retrouve de plus en plus sur les serviettes en nid d’abeille proposées à la vente après avoir déjà été lavées de façon intensive pour une plus grande douceur.
« Le lin est une matière vivante qui vit avec le temps », partage la créatrice Livia Stoianova de la maison « On aura tout vu ». De son côté, Mario Lefranc, créateur pour la marque Lefranc Ferrant, juge que « le lin a quelque chose de différent dans le toucher. C’est cela qui en fait une matière d’excellence ». 

Enfin, cette fibre naturellement antibactérienne, et donc naturellement saine, ne favorise pas la prolifération des bactéries. Important dans des espaces qui sont souvent chauds et humides !
Sans compter ses caractéristiques anallergiques... Il est donc intéressant d’utiliser des serviettes en lin pour éviter toute irritation de la peau. « Le lin est la fibre la plus agréable au toucher. Elle procure détente, et bien-être physique et psychique, d’où son emploi dans les saunas et dans les spas », conclut Marie Demaegdt.

Sources : 

Be Linen Movie : vimeo.com
Confédération européenne du lin et du chanvre : europeanlinenandhempcommunity.eu 

Serviettes de bains en lin
Serviettes de bains en lin© Baden Libeco Home
Linge de toilette en lin
Linge de toilette en lin© CELC