Des anas de lin pour isoler les maisons anciennes


Certaines maisons anciennes avec des combles perdus sont mal isolées. En Flandre française, de telles maisons se trouvent à proximité de champs de lin textile. Un besoin, une ressource et une idée à creuser !

Le projet Paille Anas pour la Rénovation (P2AR)


Il a été lancé par le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais en 2015 pour 3 ans. Ce projet a réuni plusieurs partenaires : l’association locale Yser Houck, un laboratoire de l’Université d’Artois, un consultant en écoconstruction, une entreprise et un teilleur de lin.
Il s’agissait de tester la qualité isolante des anas de lin qui sont des fragments ligneux issus de l’extraction des fibres de lin.
Les propriétaires de maisons situées à Lederzeele et à Bambecque ont participé à cette expérimentation. Pour isoler leurs combles, ce fut très simple : les anas de lin, d’abord ignifugés, ont été déposés en une couche de 30 cm d’épaisseur sur le plancher. « Pour nous, les travaux ont été vite faits, sans poussière » a constaté la famille Devulder de Lederzeele.

Des capteurs dans le lin


Pendant un an et demi, des informations ont été enregistrées par des capteurs disposés dans le matériau afin d’en évaluer les performances et leur évolution dans le temps. Les caractéristiques physiques, thermiques, hydriques et de durabilité des anas de lin ont été analysées pendant plusieurs saisons successives. 
Voici quelques conclusions du rapport présenté fin 2017 : « Pour ce qui concerne le tassement dans le temps, la masse volumique relativement élevée du matériau et sa composition de fibres rigides lui assurent une excellente stabilité. Le comportement des anas de lin vis-à-vis des conditions d’humidité relative est également à souligner, quelle que soit la saison, le matériau s’équilibre avec l’hygrométrie ambiante évolutive… ». 

Des résultats prometteurs pour les anas de lin


Cette expérimentation a pu déterminer les conditions de mise en œuvre de l’isolant. Ce procédé se veut accessible à tous pour l’isolation des combles et la réalisation d’économies de chauffage. Les Devulder qui ont remplacé la laine de verre posée dans leur ancienne maison de 1601 par les anas de lin ont déclaré : « Il y a une uniformité de la température agréable. La maison est saine et nous n’avons pas besoin de chauffer beaucoup ».  

Les anas de lin sont un produit local, écologique et économique. Ils peuvent répondre facilement et à peu de frais à des besoins d’isolation de maisons anciennes. Et les professionnels de la rénovation disposent maintenant de toutes les informations nécessaires à la mise en œuvre.
Isolation des combles avec des anas de lin
Isolation des combles avec des anas de linLe journal des Flandres
maison Lederzeele
maison Lederzeele