100 000 masques avec des fibres de lin pour les habitants du Sud-Alsace

En avril 2020, Nicolas Jander, maire d’Altkirch et conseiller départemental, a rendu visite à Christian Didier qui dirige l’entreprise Emanuel Lang, filature de lin en Alsace.
Il a grand besoin de masques pour que la population du Sud Alsace soit protégée de la COVID-19.
100 000 masques seront commandés.
 

L’innovation ?
Ils sont fabriqués à 45 % de lin, produit et filé en France. Impossible il y a encore quelques mois, la France ne produisait plus de fil de lin.
La commande de ces masques barrière était destinée à chaque habitant du Sundgau, territoire connu sous l’appellation Sud-Alsace.
En effet, les communautés de communes de la région ont manifesté un grand intérêt pour cette production de masques aujourd’hui homologués.
 

Des masques lin – coton homologués

Dans le Haut-Rhin, la société Emanuel Lang avait créé début 2020 une nouvelle filature de lin de 5 salariés. Face à l’importante pénurie de masques, les dirigeants d’Emanuel Lang ont orienté une partie de leur production vers une fabrication de masques en lin et coton.

L’entreprise a obtenu fin avril 2020 la qualification de la Direction générale de l’Armement (DGA) de Vert-le-Petit dans l’Essonne.  Les tests portent sur les capacités de filtration et de perméabilité.

A partir de la mi-mai 2020, Emanuel Lang produit 100 000 masques par semaine, ce qui représente déjà le tiers de son activité et les responsables de l’entreprise sont fiers de répondre aux besoins sanitaires de la population avec une production qui respecte l’environnement.
 

Une production de masques éco responsable et à dimension sociétale

Les masques proposés, de catégorie 2, sont entièrement en fibres naturelles dont 55% de coton bio et 45% de lin. Ils sont lavables et réutilisables une dizaine de fois au minimum. La filature et le tissage ont lieu à Hirsingue et les finitions sont réalisées par l’association d’utilité publique Marie Pire à Altkirch, qui regroupe des établissements médico-sociaux de la région et accueille plus de 110 travailleurs handicapés.

Le lin est issu de Normandie. C’est une culture écologique, qui nécessite très peu d’eau et de produits phytosanitaires. Relocalisation, respect de l’environnement et engagement sociétal sont donc les valeurs portées par Emanuel Lang.


La filature Emmanuel Lang en première ligne

La crise sanitaire due au COVID-19 a révélé un besoin considérable de masques de protection pour chacun de nous. De plus, l’approvisionnement en masques doit être à l’avenir sécurisé et régulier. Des entreprises françaises ont réagi très vite en développant une production très attendue.

Dans d’autres régions, des projets sont en cours et la société Emanuel Lang fait déjà figure d’exemple. 
Masque en coton-lin
Masque en coton-linCrédit photo : société Emmanuel Lang
Métier à tisser pour les masques
Métier à tisser pour les masquesCrédit photo : société Emmanuel Lang
Modèle masque Emmanuel Lang
Modèle masque Emmanuel LangCrédit photo : société Emmanuel Lang